Patrimoine Mondial de l'humanité - UNESCO Agenda 21 du Puy-en-Velay
 
Musée

Le musée Crozatier se situe au fond du jardin Henri Vinay, aménagé durant la deuxième moitié du XIXe siècle. Les collections, constituées à partir du début du XIXe siècle, sont très diversifiées et revêtent un caractère encyclopédique remarquable. Elles sont présentées dans des galeries consacrées à l'archéologie, aux beaux-arts, à l'ethnologie et à la dentelle, à la paléontologie et aux sciences naturelles, à la mécanique.
 



Lancement des travaux du futur musée Crozatier :

Un chantier d’envergure pour un projet de Musée unique en France



Les premiers coups de pioche viennent d’être donnés sur le chantier du Musée Crozatier. Les premiers travaux de démolition sont lancés. S’en suivront les travaux de restructuration et d’extension du bâtiment. Le premier projet de l’ancienne équipe municipale, revu à la baisse d’un point de vue financier et repensé dans sa muséographie, par l’équipe de Laurent Wauquiez, permettra de proposer un nouveau musée digne de notre ville et d’en faire un Musée unique en France. Ce chantier de trente-quatre mois permettra à une vingtaine d’entreprises locales de travailler.

Laurent Wauquiez, maire du Puy-en-Velay : « Le projet initial de 22 millions d’euros ne pouvait pas tenir. Nous avons baissé le coût à 14 millions d’euros, tout en diminuant les frais de fonctionnement. Il n’est pas question non plus de proposer un projet au rabais. On ne veut plus d’un musée poussiéreux, mais quelque chose de beaucoup plus attractif ; un musée avec les portes grandes ouvertes pour les familles. L’idée est de valoriser nos magnifiques collections et de tenir notre musée hors de l’oubli. Notre Caverne d’Ali Baba deviendra une sorte de Musée encyclopédique et interactif unique en France, miroir de notre Histoire locale. L’objectif est d’en faire un levier touristique, en complémentarité avec l’Hôtel Dieu. »

Un bâtiment qui valorisera l’ancien par la modernité

Les travaux du musée Crozatier sont décomposés en trois phases :
- déconstruction d’une partie du bâtiment existant
- construction de l’extension du musée
- réhabilitation de la partie existante conservée

Le chantier est d'envergure : mise en conformité complète du bâtiment, installation d'un chauffage, création d’un accès handicapés, et la réfection complète de l'arrière du bâtiment, qui sera agrandi.
Les travaux prévoient la création d’un rez-de-jardin avec des locaux de stockage, des locaux de travail et d’archives, un rez-de-chaussée avec l’entrée principale, une salle d’exposition temporaire, une salle de cours, des salles d’exposition et un atelier jeunesse, deux étages avec des salles d’exposition et des bureaux ainsi que deux locaux techniques en terrasse.

L’arrière du bâtiment sera modernisé. Les passants la rue Antoine-Martin, pourront « toucher des yeux », les pièces maîtresses de la collection du musée, telles que le carrosse et le mastodonte reconstitué, qui avait fait la part belle au musée.

L'architecture de la façade principale, donnant sur le parc Henri-Vinay, ne sera pas modifiée, mais l'intérieur de l'édifice actuel sera remanié pour la création d'un espace d'accueil central avec la mise en valeur de l'escalier monumental et la rationalisation des espaces.


Faire la part belle aux collections : mettre un coup de projecteur sur nos trésors

La grande majorité des collections sera conservée, exceptée celle des insectes, trop détériorée, et l'herbier en cours de traitement pour une mise en ligne sur internet. Des pièces jusque-là archivées seront par ailleurs exposées. Autrement, peu de changements de place pour le reste des collections, si ce n'est la mécanique, qui changera d'étage.
Enfin, pour que ce musée, malgré la valeur de ses trésors anciens, soit en accord avec la facture moderne de sa nouvelle allure, les œuvres contemporaines trouveront leur place dans la nouvelle salle d'expositions temporaires d'environ 300 m², gérée en collaboration avec l'Hôtel-Dieu.

Pour Huguette Portal, adjointe à la culture : « Le projet prévoit une modernisation des locaux, qui devraient être plus fonctionnels. Le musée Crozatier se voudra plus moderne, équipé technologiquement et mis aux normes en termes d’accessibilité. On reconstruit un musée non pas pour demain mais pour après-demain ».

Le chantier qui débute aujourd’hui, permettra à la ville, à l'horizon 2015, de s'enorgueillir d'un musée encyclopédique unique en France, alliant tradition et modernité.
Malgré la fermeture du musée, les services poursuivent leurs activités hors les murs. Les pauses café s’enchaînent au salon fumoir du Théâtre, les malles pédagogiques font des étapes dans les écoles, et la ville veille sur de belles acquisitions comme l’achat de la récente statue en marbre « L’Ariane endormie », de Pierre Julien, etc.


Un chantier qui garantit 3 ans de travail pour nos entreprises locales

Ce chantier générera une importante activité économique pour nos entreprises locales, et offrira une garantie pour les emplois locaux.

C’est un travail d’équipe qui mobilisera bon nombre de nos entreprises locales :

• M2I Fayard interviendra pour les travaux de démolition, terrassement, voirie et réseaux, le gros-œuvre, la maçonnerie, les travaux de rénovation.
• L’entreprise Chazallon basée à Saint Germain-Laprade réalisera la charpente métallique.
• L’entreprise Brenas, de Brives-Charensac, entreprendra les travaux d’électricité.
• L’entreprise monistrolienne « Energeco », effectuera les travaux de ventilation, chauffage, et climatisation.
• L’entreprise ponote Lasherme réalisera les travaux de plomberie et sanitaire.
• Auvergne Ascenseurs se chargera de la mise en place d’appareils élévateurs.
• Etape Etanchéité de Saint Paulien réalisera l’étanchéité du bâtiment.
• L’entreprise locale Faure Menuiserie se chargera de la réalisation des menuiseries intérieures et extérieures bois.
• Pepier Charrel de Sainte Sigolène et Charles & Vigouroux de Langeac effectueront des travaux de plâtrerie, faux plafonds et peinture.
• Gimbert basé à Chadrac se chargera des travaux de revêtement des sols souples, et Astruc, de Brives-Charensac, réalisera les sols durs et de la faïence.
• PMC Kozac de Saint Germain Laprade sera sollicitée pour la serrurerie et al métallerie.

Mairie du Puy-en-Velay
Hôtel de Ville - 1, Place du Martouret - BP 20317 - 43011 Le Puy-en-Velay cedex - Tél : 04 71 04 07 40 - Fax : 04 71 02 62 08 - contact@mairie-le-puy-en-velay.fr